cv

Arthur Le Vaillant : au fil de l’eau

Share

L'année 2019 est une année symbolique !

Nous célébrons un double anniversaire culture-tech.

Les 60 ans du ministère de la culture, et les 50 ans du premier pas de l'Homme sur la Lune.

Scientifiques, artistes, hommes de lettres et de culture, astrophysiciens, professeurs, réalisateurs, cinéastes, observateurs, musiciens, auteurs, astronautes... Toutes et tous ont marqué l'histoire.

Aujourd'hui, les créateurs de Panodyssey leur rendent hommage !

 

Nous avons aujourd’hui eu la chance de discuter avec Arthur le Vaillant, skipper du Class40 de la team Leyton, mais aussi auteur-compositeur et chanteur. Le teint halé, le sourire chaleureux, lunette de soleil sur les yeux et guitare sur le dos : pas de doute, c'est bien lui ! 

 

Photo prise par Alexandre Leforestier à Dieppe le 29 juin 2019 sur le port de Dieppe à l'occasion de la grande parade de la Solitaire-Figaro avec l'équipe Leyton

 

Comme beaucoup de marin, il en a vu des pays, longé des côtes, et amassé des souvenirs. Et comme beaucoup de marin, il est de plus en plus choqué de ce qu’il voit : “J’étais récemment sur la Manche où passent des milliers de cargos. Les fumées de fioul y forment comme une couche de nuages… Ailleurs, ce sont les déchets plastiques qui s’amoncellent.” témoigne-t-il.

Tout au long de notre discussion, ce sujet revient : l’écologie. Cette conscience environnementale le tiraille, et il se dit même prêt à arrêter son métier si rien ne change. Le rochelais déplore notamment les matériaux de construction des bateaux : “Aujourd’hui, tous les grands chantiers du nautisme font des coques en composites, c’est-à-dire en plastique, et rien d’autre !” Lors d’une conférence aux Francofolies 2019, il se questionne : “Quand est-ce qu’on aura des bateaux de course « zéro carbone » ? En fibres de lin par exemple.  Ça ferait évoluer les mentalités.”

La voile est un fabuleux laboratoire pour étudier, entre autres, la mobilité, la gestion de l’énergie et celle des déchets. Les ressources sont limitées il faut donc y prêter attention.

 

Photo prise par Alexandre Leforestier à Asnières-Sur-Seine le 16 juilllet 2019 chez Panodyssey

 

Tout comme ses idéaux, Arthur partage aussi sa musique. Compositeur et interprète, c’est avec sa guitare et sa voix qu’il essaie de transmettre sa sensibilité, ses doutes, ses envies et ses peurs. Ce qui est intéressant c’est le nombre de ses influences. Grand fan de Barbara, il aime aussi écouter Alexis HK, Hervé ou encore Lomepal. On ressent aussi les influences du surf et du milieu de la glisse dans ses musiques et dans ses paroles. Il partage son expérience musicale avec son cousin. Leur duo se nomme “The Brave Mermaids”, les courageuses sirènes. Des airs “feel-good” et une simplicité à ouvrir son cœur, c’est avec impatience que nous attendrons la sortie de son album dans les prochains mois.

 

Je voudrais remercier Arthur Le Vailant pour cette rencontre juste géniale !

On attend avec impatience la sortie de ton album ainsi que ta prochaine course. Et pour tous ceux qui ne connaissent pas, allez voir sur Youtube il y a une partie des conférences qu'il donne et qui traitent de sujets trop importants pour ne pas êtres mentionnés !