Congratulations! Your support has been sent to the author
Voici 7 émotions négatives que tous les créatifs ressentent

Voici 7 émotions négatives que tous les créatifs ressentent

Published Jan 28, 2021 Updated Jan 28, 2021
time 3 min
0
Love
1
Care
1
Wow
thumb 0 comment
lecture 43 lectures
2 reactions

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Voici 7 émotions négatives que tous les créatifs ressentent

La créativité est idéalisée.

On imagine qu'elle est source de joie et de privilèges.

En apparence la créativité est devenue l'opium des entreprises.

Dans ces conditions qui n'aimerait pas être plus créatif ?

En réalité, la créativité s'accompagne de nombreux désagréments.

Rares sont les entreprises qui sont prêtes à payer le vrai prix de la créativité.

Peu de gens pourraient supporter les émotions négatives du processus créatif.

  1. La frustration face aux environnements et aux délais trop rigides

La créativité n'a pas d'horaires fixes.

Elle n'est pas mesurable.

Aucun KPI ne peut évaluer sa valeur.

Son origine reste mystérieuse.

Aucun process ne peut vous rendre créatif.

Elle ne répond à aucune logique.

On peut donc penser que le chaos est nécessaire pour créer.

C'est vrai eu faux.

Il faut laisser la place à l'imprévu pour qu'elle apparaisse.

Toutefois, une structure est aussi nécessaire.

Il faut fixer des règles et des limites modulables.

Les créatifs se battent donc au quotidien pour créer un cadre flexible.

2. Un ras-le-bol des interactions ou de la solitude

Introvertie ou non, la créativité se nourrit des échanges avec le monde.

Les créatifs ont besoin d'interactions sociales.

C'est là qu'ils peuvent capter des idées et tester leurs pensées.

Les échanges font naître des choses étonnantes.

Quand les interactions sont trop nombreuses, ils se sentent menacés.

En effet, la création demande aussi de rester seul.

À l'inverse, trop de solitude conduit au marasme.

Sans contacts avec le monde, l'énergie créatrice disparaît.

Les idées sont moins riches, moins profondes.

Las créatifs luttent donc pour trouver le juste équilibre entre ouverture et isolement.

3. Le sentiment de ne plus savoir qui ils sont

La dispersion nourrit la créativité.

Toutefois, à force de multiplier les intérêts les créatifs se sentent perdus.

On ne perçoit pas les points entre les différents éléments.

Ils apparaissent isolés.

Progressivement des connexions apparaissent.

Mais il reste difficile de construire son identité.

Comment partager des idées qui ne rentrent dans aucune case ?

4. La colère face aux critiques non contructives

La critique est indispensable pour progresser.

Elle permet d'enrichir sa pensée de points de vue différents.

Elle permet d'aller plus loin.

Toutefois, toutes les critiques ne se valent pas.

Les critiques non argumentées et sans axes d'amélioration n'apportent rien.

Spoiler : vous n'êtes pas obligé de donner votre avis !

Si la démarche artistique d'une création ne vous intéresse pas, abstenez-vous !

5. La peur de ne plus être à la hauteur de ses créations passées

Elisabeth Gilbert n'arrivait plus à écrire après son best-seller Mange, Prie et Aime.

Elle craignait de décevoir ses lecteurs.

Elle avait peur de ne jamais écrire un livre aussi bon.

C'est un phénomène répandu parmi les artistes.

Beaucoup essaye de copier ce qui a marché pour réduire les risques.

En faisant cela, il tue ce qui a fait leur succès : l'originalité de la démarche.

6. Le mépris pour les usurpateurs

J'ai rencontré un mec qui avait publié un livre de 50 pages sur Amazon.

Il a pris un sujet niché (=le régime cétogène) et a bombardé en publicités.

Ainsi, il a réussi à gagner quelques milliers d'euros.

Depuis il n'écrit plus, mais se présente comme un auteur à succès.

Pour moi, ce n'est pas un auteur - c'est un marketeur.

Un auteur met son cœur dans ses textes.

Il n'écrit pas pour un algorithme.

7. La crainte de copier d'autres créateurs

L'imitation est le meilleur moyen d'apprendre.

C'est une tendance naturelle innée.

Inutile d'aller contre.

Il faut simplement faire attention à qui on copie.

Pour autant, les créatifs veulent toujours apporter leur touche.

Ils veulent s'éloigner de ce qu'on produit les autres par respect.

Ils veulent aussi exprimer leur originalité.

La difficulté est de s'éloigner du maître tout en lui ressemblant.

 

Tous les créatifs traversent ces difficultés au moins une fois dans leur vie.

Toutefois, la créativité reste plus saine des drogues.


Tous les mardis j'envoie une Newsletter. Si l'écriture, la psychologie et la création digitale vous intéressent, abonnez-vous ici.

lecture 43 lectures
thumb 0 comment
2 reactions
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Entrepreneurship

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!