Bot, vous avez dit bot ? Il n'y a pas de quoi en perdre la tête !
cv

Bot, Vous Avez Dit Bot ? Il N'y A Pas De Quoi En Perdre La Tête !

Share

LegoTurinLaillerUn bot demande à son interlocuteur : "Dis, tu la connais, toi, la différence entre un robot et une pizza ?" L'interlocuteur, donnant sa langue au chat, se voit répondre : "aucune, ils sont tous deux au(x)tomate(s)…"  Si l'ont sourit à cette interaction, veut/peut-on, pour autant, se doter d'un Chatbot qui badine ?

Avant de céder aux sirènes du bot qui offre une psychanalyse tout autant que la réponse à toutes les questions et le café, on doit s'interroger sur les objectifs que l'on donne à ces systèmes de dialogue.

- Il s'agit simplement de répondre à quelques questions emblématiques en remplaçant l'affreux SVI d'hier ? Alors convoquons quelques distances (Levenshtein mon amie) et/ou un arbre de décisions, le tour est joué sans autre forme de procès ! Pourquoi s'évertuer à faire compliqué quand la simplicité sied ?

- Le domaine est plus large et les locuteurs sont tous différents mais toujours aussi inventifs (ne jamais, jamais, jamais sous-estimer l'inventivité d'un locuteur, foi de linguiste !) ? Alors il vous faut fureter du côté des technos de NLP (Natural Language Processing) et du slot filling : capturer les usages langagiers et les intentions données pour offrir une réponse choisie et ciselée voire adaptée à la tonalité véhiculée. On ne répond pas d'une façon monocorde à une question sur un achat plaisant, n'en déplaise aux grincheux ! Pour autant, une voix joyeuse en réponse à une question portant sur uninvestissement financier ou une assurance décès n'est pas des plus élégantes.

Mais que l'on s'attèle à la construction d'un bot avec Rasa ou qu'on confie la mission à un tiers spécialiste, n'oublions pas qu'il s'agit d'abord d'une question d'univers et pas seulement de persona palliative… Cette dernière doit effectivement être dessinée avec attention en prenant garde d'éviter les lieux communs sexistes et par trop convenus du barmaid  ou du majordome. Toutefois, elle ne remplace pas les objectifs de la conversation et doit être étayée technologiquement pour ne pas répondre "je n'ai pas compris votre question" au merci conclusif…

Évitons donc l'abime de l'Uncanny Valley en privilégiant le langage et en oubliant les euh et autres hum, hum.