Pourquoi la réforme du bac ? Qu’est-ce qui change au lycée ?

Pourquoi La Réforme Du Bac ? Qu’Est-Ce Qui Change Au Lycée ?

Si vous êtes cette année en classe de seconde, de première ou bien parent d’élève, alors cet article devrait particulièrement vous intéresser. Depuis la rentrée 2019, dans le cadre de la réforme du bac, un sacré chamboulement a eu lieu : les filières S, ES et L du bac général ont disparu pour laisser place à un bac dit « à la carte » !  En première générale, les élèves suivent un tronc commun, trois enseignements de spécialité et une option selon ce que propose leur établissement. En terminale générale, les élèves conservent deux enseignements de spécialité sur les trois choisis en première. 

Le choix des enseignements de spécialité a lieu en fin de classe de seconde. La réforme du bac a donc entraîné une réforme du lycée et transformé la classe de seconde en une classe charnière par rapport à l’orientation. Les élèves doivent faire dès la seconde des choix stratégiques en fonction de leur projet d’études supérieures. Or souvent à cet âge-là, ils ne savent pas encore ce qu’ils ont vraiment envie de faire plus tard. Dans cet article, j’ai choisi de revenir sur les raisons qui ont poussé le gouvernement à réformer le bac, et vous présenter brièvement Horizon21, un outil interactif mis en place par l’Onisep pour aider les élèves à s’orienter et à bien choisir leurs spécialités en première et en terminale générale et technologique. 

J’ai constaté non sans surprise lors de mes bilans d’orientation que beaucoup d’élèves et de familles n’ont jamais entendu parler d’Horizon 21, pourtant c’est un outil tellement utile et absolument nécessaire à connaître. J’en parle d’ailleurs à chacune de mes rencontres avec les familles !

Mais avant de mettre le projecteur sur cet « outil », j’aimerais revenir d’abord sur la réforme du bac afin que vous compreniez mieux dans quel contexte elle a été mise en place.

Parmi les questions qui reviennent souvent dans la bouche des parents et des élèves, les plus courantes sont les suivantes : 

  • Pourquoi donc avoir changé le système actuel ? 
  • Pourquoi le gouvernement a supprimé les séries L, S et ES ?
  • Qu’est-ce qui change concrètement ? Qu’est-ce qui ne change pas ?

Pourquoi cette réforme du bac ?

Je vous présente les 4 raisons majeures qui ont entraîné le gouvernement à remuscler le bac. Ces informations sont extraites d’un document officiel du ministère de l’Éducation nationale, intitulé « Vers le Bac 2021« .

En voici une synthèse :

1ère raison : Des chiffres alarmants 

60% des étudiants de première année d’université redoublent ou se réorientent et 27% des étudiants seulement obtiennent leur licence en 3 ans.

Ces chiffres signifient de manière évidente qu’ils ont été mal orientés après le bac ou mal préparés à affronter cette première année.

2ème raison : Les épreuves du bac sont concentrées sur une semaine 

Cela entraîne un bachotage de dernière minute, et du travail concentrés sur quelques semaines, voire quelques mois pour les élèves les plus sérieux. Le gouvernement a souhaité que les élèves soient évalués sur deux ans, et non plus sur une semaine pour le bac. Ils ont donc introduit le contrôle continu : 40% de la note du bac repose à présent sur le contrôle continu

Avec cette réforme, les élèves travaillent pour réussir leur bac dès la première. 

3ème raison :  L’organisation du bac actuel est très compliquée 

Très coûteux (1,5 milliard d’euros), complexe à organiser, beaucoup de matières à passer, 2900 sujets à préparer, 2 semaines bloquées pour passer les épreuves, des problèmes de plus en plus récurrents de fuites, des professeurs submergés par les montagnes de copies…

Toutes ces raisons ont poussé le gouvernement à réformer le système actuel du bac.

4ème raison :  50% des élèves choisissent la section S qui devient presque la voie générale

La série S est devenue au fil des années la voix royale à choisir quelle que soit la poursuite d’études, au détriment des autres sections qui en pâtissent. 

Concrètement, qu’est-ce qui change au lycée ?

  • Il n’y a plus de série en voie générale mais des parcours choisis par chaque lycéen en fonction de ses goûts et de ses ambitions,
  • Le nouveau baccalauréat repose pour une part sur un contrôle continu et pour une autre part sur des épreuves finales lors du cycle terminal : première et terminale,
  • 54 h sont dédiées à l’orientation et à l’accompagnement en seconde, première et terminale.

L’origine de cette réforme est de permettre d’ouvrir les choix aux élèves afin qu’ils se projètent plus facilement dans un projet d’avenir.

Le ministre a voulu réformer le bac ainsi que les 3 années lycée afin de faire un bac plus personnalisé, qui répond davantage aux goûts personnels des élèves, en mettant l’accent sur l’accompagnement et l’orientation, et en favorisant le contrôle continu afin que les élèves ne soient plus évalués qu’une fois par an (ancien bac) mais régulièrement tout au long du cycle terminal, afin d’éviter le bachotage.

Qu’est-ce qui ne change pas au lycée ?

  • L’épreuve anticipée écrite et orale de français se déroule toujours en fin de première
  • Le bac est obtenu à partir d’une moyenne générale de 10/20
  • Il n’existe pas de note éliminatoire ou de note de plancher
  • Le système actuel de compensation et de mentions est maintenu
  • L’oral de rattrapage est maintenu en tant que seconde chance

À quoi ressemble la nouvelle classe de première ?

Contenus et horaires

La nouvelle classe de première est constituée de 4 composantes :

  • un socle de culture commune,
  • 3 enseignements de spécialité,
  • des enseignements optionnels,
  • et des heures d’accompagnement à l’orientation.

Le socle de culture commune est proposé́ à tous les lycéens. 

En complément, l’élève choisit 3 disciplines de spécialité (4h chacune) et bénéficie d’une aide à l’orientation tout au long de son parcours. 

Des enseignements nouveaux sont proposés au lycée pour tenir compte pleinement des transitions scientifiques et technologiques de notre temps avec leurs implications humaines et sociales. 

Socle de culture commune

Les 12 enseignements de spécialité 

Pour la 1ère année de la réforme, 92% des lycées, dont le lycée Pierre Loti d’Istanbul, ne proposent que 7 enseignements de spécialités les plus courants.

Mathématiques ; physique-chimie ; sciences de la vie et de la terre ; histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques ; humanités, littérature et philosophie ; langues, littératures et cultures étrangères ; sciences économiques et sociales.

Pour connaître le contenu des enseignements de spécialité, je vous conseille vivement la lecture de cet article de cnews.fr.

Enseignements optionnels en première et terminale

Autres options possibles en terminale

Accompagnement à l’orientation

Avec la réforme du bac, l’accompagnement à l’orientation des élèves fait sa grande entrée dans les nouveaux programmes : en effet, 54 h sont dédiées à l’orientation et à l’accompagnement en seconde, première et terminale. En classe de première et de terminale, les élèves ont en théorie 1h30 d’accompagnement à l’orientation par semaine (découverte et utilisation des différentes plateformes liées à l’orientation, semaines de l’orientation, forum des métiers, périodes d’observation, etc…)

Quels sont les 10 enseignements de spécialité les plus choisis par les élèves ?

Selon l’enquête rendue publique à la mi-juillet 2019 par le ministère de l’éducation nationale, les maths arrivent largement en tête avec 64% des choix. 

Suivent la physique-chimie avec 43,5% et les SVT avec 42,2% des choix.

On constate que ce sont les 3 composantes de l’ancienne série S.

Néanmoins, certains enseignements font une percée : les SES choisies à 38% par les familles.

La grande surprise de cette enquête concerne la spécialité Humanités, littérature et philosophie:  près d’1 élève sur 5 l’a choisie alors qu’on disait « le littéraire en crise ».

Quelles sont les 5 combinaisons les plus fréquemment choisies par les élèves ?

On remarque que la combinaison la plus choisie est la triplette Maths/Physique-chimie/SVT avec 26 % : elle correspond à l’ancienne première S. Mais ce chiffre est loin de la proportion des élèves qui entraient en S (52%) l’année d’avant. 

Coup de projecteur sur Horizon 21

En parallèle de cette réforme, l’Onisep a mis en ligne la plateforme horizons21.fr afin d’aider les élèves à faire leur choix le plus sereinement possible.

Cette plateforme permet aux lycéens :

  • de s’informer sur les contenus des enseignements de spécialité de la classe de première,
  • de déterminer leur profil en testant des combinaisons de spécialités
  • et de découvrir vers quelles formations et métiers leur choix les destine.

L’ensemble des formations et métiers sont répartis en neuf horizons : les arts et les industries culturelles, les lettres, les langues et la communication, les sciences humaines et sociales, les sciences économiques et de gestion, le droit et les sciences politiques, les sciences du vivant et les géosciences, la santé. 

Pour chaque horizon, la jauge se remplit plus ou moins en fonction de la pertinence des combinaisons effectuées.

Grâce à cet outil, l’élève est guidé dans ses choix : il comprend l’importance de faire des choix pertinents en fonction de son éventuel projet d’études. Mais si l’élève n’arrive pas à se projeter dans un avenir professionnel, le bon conseil que je peux lui donner pour conclure : c’est de choisir des enseignements qu’il aime, et dans lesquels il est à l’aise, car si il aime une matière alors il sera motivé et aura de grandes chances de réussir.

Retrouvez tous mes articles sur mon blog : www.meriemdraman.com

 

5
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
5
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Éducation
Citation
Citation

  Nous faisons souvent d...

Chany Sorelle Koya
1 min
Le mouton noir
Le mouton noir

Satire à l'encontre de ces prélats qui n'auront jamais "l'abbé attitude" !    ...

Bernard Ducosson
2 min
L’ENTREPRISE EN PERSPECTIVE
L’ENTREPRISE EN PERSPECTIVE

Quelle place, quel rôle pour l’humain dans l’entreprise ? À l’heure des plateformes, de l'intelligence artificiel...

Auteurs De Vues
1 min