facebook Et re-voila Qwant, dommage
Et re-voila Qwant, dommage

Et re-voila Qwant, dommage

Et re-voila Qwant, dommage

Contribuer

Une information reçue aujourd’hui m’interpelle : « Le moteur de recherche français QWANT est devenu, cette année, le moteur par défaut des ordinateurs des agents publics. »

Il y a presque 10 ans que j’avais essayé ce nouveau moteur de recherche. Au bout d’une semaine, j’étais revenu à Google que je trouvais bien plus sobre en terme de publicité dans sa première page.


Qwant proposait déjà, comme la plupart des portails d’information de l’époque style Yahoo, des « briques » sous la barre de saisie de la recherche. Des accès « bateau », à la météo, à l’horoscope, à la finance….. tout ce dont on n’a rien à foutre quand on part à la recherche d’une information précise et en tant qu’internaute averti on sait qu’elle ne se trouve pas dans un module X ou Y. On a d’ailleurs des goûts propres et si on veut consulter la météo, on s’est déjà depuis longtemps créé une longue liste de favoris de nos sites web de références (on peut même les mettre en ligne). On n’a pas besoin qu’un moteur de recherche nous impose ses goûts, on ne lui demande que de faire une recherche pertinente, exhaustive et...intelligente. J’ai déjà relaté mon expérience de l’utilisation du moteur de France-Télécom VOILA qui existait avant Google. J’ai dû aussi citer le site abondance.com que j’ai connu à ses débuts quand il était gratuit et qu’il expliquait merveilleusement dans le détail les différences de fonctionnement des moteurs de recherche. Je ne retrouve plus ce type d’explication (dans le style de cet article sur Rankbrain).

Je serais d’accord de donner mon temps de connexion à un outil français, mais il faudrait qu’il fonctionne à 98 % comme celui qui me convient totalement depuis sa création. Et si des ingénieurs se mettaient à créer un clone de Google, mais quelle énorme bêtise mondiale, au vu des millions de serveurs qu’exploite Google. À quoi bon dupliquer quelque chose qui fonctionne bien et qui donne satisfaction ? Connaissez-vous l’ancien système qui voulait archiver tout le web ? (archive Wayback Machine).


C’était Kolossal, pire que Google, et juridiquement mort dès que les droits de propriété d’accès se sont « acoquinés » avec la pub. Je l’ai beaucoup utilisé au début des années 2000, à l’époque aussi où les durées des connexions étaient chronométrées et payantes (pas encore l’ADSL illimité partout, j’ai même testé une fois numéricable), et où plusieurs « aspirateurs » de sites se faisaient concurrence : on pouvait aspirer un site en indiquant le niveau de profondeur et ensuite on pouvait consulter la capture aspirée hors connexion. J’aimais bien aussi le site de LiensUtiles , je viens d’y signaler Panodyssey qui y était inconnu.

 



Qu’est-ce qu’on veut aujourd’hui ? Toujours plus d’intelligence et d’efficience en un temps record, et plus du tout de publicité, Panodyssey l’a parfaitement bien compris.

Quel moteur de recherche pour trouver le nom de ce château miraculeusement embrumé ?


Hé bien, je ne comprends pas qu’il existe encore tant de moteurs de recherches (le comparatif de 21 par Kinsta) qui tous à leur façon cherchent à vivre de la pub.

Mais quel est donc le choix du partenaire moteur de recherche de Panodyssey (moteur interne et moteur externe) ?

Bruno

2
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
2
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Tech
Ecosystémique du temps
Ecosystémique du temps

Le temps réel. C’est le mot-clé ces dernières années dans le monde du logiciel. Peut-êt...

Minh-Lan Nguyên
4 min