¡Felicidades! Tu apoyo al autor se ha enviado correctamente
Sous le ciel de l'Hôpital

Sous le ciel de l'Hôpital

Publicado el 3, mar., 2022 Actualizado 3, mar., 2022 Salud
time 1 min
3
Me encanta
1
Solidaridad
0
Wow
thumb comentario
lecture leer
5
reacción

En Panodyssey, puedes leer hasta 30 publicaciones al mes sin iniciar sesión. Disfruta de 29 articles más para descubrir este mes.

Para obtener acceso ilimitado, inicia sesión o crea una cuenta haciendo clic a continuación, ¡es gratis! Inicar sesión

Sous le ciel de l'Hôpital

Il y a chez les malades quelque chose qui nous effraie parfois

Leur détresse, leur faiblesse, leur tristesse et ce qui pourrait m'arriver à moi...

Il y a chez les mourrants quelque chose de sacré qui nous prend soudain

On se sent hapé, blessé, transformé avec eux lorsqu'on leur tient la main.

 

En regardant le ciel ce matin à l'hôpital j'ai pensé à toutes ces âmes

A tous ces coprs qui s'agitent, se crispent et versent tant de larmes

En regardant les murs de cette pièce et ces énergies étouffées par les Bips

J'ai pensé un instant qu'il faudrait tout éteindre et penser enfin avec ses trippes.

 

Il y a dans ces regards qui nous semblent froids une énergie cachée qui bat

C'est avec elle que ces gens en blanc, en bleu ou en vert nous portent à bout de bras

Il y a dans les yeux et les gestes des malades une force que rien n'égale

Cette envie de vivre, d'aimer, d'espérer qui nous touche à nous rendre pâles.

 

En regardant le soleil se coucher sur l'hôpital, j'ai pensé à nous

A tous ces gens malades ou pas qui s'accrochent, s'aiment comme des fous.

En regardant ces bras, ces mains qui se touchent, j'ai aimé ce bonheur...

Même furtif, dans sa bulle, tant qu'il est là, c'est la Vie qui nous fait honneur.

 

Il y a chez moi quelque chose de cassé à tout jamais

Le souvenir inscrit de ces bips, de ce ciel plus bleu qu'il n'y paraît.

Il y a chez tous ces soignants et mourrants qui se battent une énergie

Que rien n'arrêtera, qu'on l'ignore ou pas, c'est le combat de toutes les Vies.

 

En regardant par la fenêtre de l'hôpital j'ai vu qu'on était libres

Libres de s'envoler ou d'avancer comme un funambule en équilibre.

En regardant la Vie défiler je n'ai aucun regret mais tant d'émotions

Car le bonheur n'existe que parce que l'on prend le risque des combats, des Passions.

 

 

 

lecture 225 lecturas
thumb comentario
5
reacción

Comentario (1)

avatar

Antoine Poussin hace 2 años

Avec l'audio, la voix si prenante que tu as dans cette lecture, ça l'a rend vraiment magnifique et surtout très touchante...

¿Te gustan las publicaciones de Panodyssey?
¡Apoya a sus escritores independientes!

Seguir descubriendo el universo Salud
Parasite
Parasite

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Chez les humains, un...

Bernard Ducosson
1 min
Régime
Régime

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Quand un être m...

Bernard Ducosson
1 min
Suicidaire
Suicidaire

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Un prétend...

Bernard Ducosson
1 min
Transfusion
Transfusion

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie.

Bernard Ducosson
1 min
Hématome
Hématome

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Avant-coup on n'y voi...

Bernard Ducosson
1 min
Parturiente
Parturiente

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, v...

Bernard Ducosson
1 min

donate Puedes apoyar a tus escritores favoritos

promo

Télécharge l'application mobile Panodyssey