¡Felicidades! Tu apoyo al autor se ha enviado correctamente
Quoi, Pourquoi, Et ensuite ?

Quoi, Pourquoi, Et ensuite ?

Publicado el 22, mar., 2024 Actualizado 21, jun., 2024 Poetry and Songs
time 5 min
0
Me encanta
0
Solidaridad
0
Wow
thumb comentario
lecture leer
3
reacción

En Panodyssey, puedes leer hasta 30 publicaciones al mes sin iniciar sesión. Disfruta de 29 articles más para descubrir este mes.

Para obtener acceso ilimitado, inicia sesión o crea una cuenta haciendo clic a continuación, ¡es gratis! Inicar sesión

Quoi, Pourquoi, Et ensuite ?

 

De quoi ça parle?

“Oren” est né en juin 2020. Le confinement a contribué, en partie, à cette naissance, comme pour beaucoup d’autres. Depuis mon enfance, j’ai toujours eu une passion pour l’écriture. Mes histoires étaient inspirées du cinéma des années 80/90, et il m'arrivait d'en imaginer sur le trajet de l'école — La saga "Teddy et le livre des Morts", était incroyable ! —

Au départ, mes écrits étaient exclusivement des chansons et des poèmes. Mais le désir, le rêve, de vivre de ma plume était déjà très fort. 

Durant le confinement, j’ai improvisé un jeu de rôle via Messenger avec des proches. Je les ai emmenés dans mon univers et les ai malmenés, mais toujours avec amour. Je leur ai offert un voyage alors que nous étions enfermés. Et j’y ai pris goût. Moi qui n’écrivais que pour moi, j’ai voulu m’ouvrir aux autres et leur offrir des voyages. Mais pas sous mon prénom d’origine. Ainsi est né Oren le conteur, inspiré de l’un des personnages d’un roman que j’écrivais à ce moment-là.

J’ai partagé mes écrits sur Facebook, Instagram, YouTube, Twitter, LinkedIn et même TikTok… C’est dire si j’étais motivé ou désespéré. J’ai publié un peu partout, avant de me concentrer sur Instagram pour sa facilité d’utilisation.

Pendant trois ans, j’ai créé, inventé et proposé de nombreux concepts (histoires interactives, conseils et atelier d’écriture, aide à la journal-thérapie…). J’ai ouvert plusieurs comptes pour faciliter les voyages entre les univers proposés. J’ai endossé le costume de différents personnages pour vous faire rire ou vous émouvoir, tandis qu’en parallèle, j’écrivais mes livres.

J’ai utilisé Instagram comme une vitrine pour mon art, pour ce que je faisais, pour ce que j’avais à offrir et à vendre. Des poésies, des textes engagés, des textes coups gueule et coups de cœur, des Haïkus, des acrostiches, des éphémères en stories… Des histoires courtes, des histoires sans fin…

“#Pleurnicheries” est une compilation des textes que j’ai écrits au cours des trois dernières années sur les réseaux sociaux et lors d’ateliers d’écriture. Certains de ces textes datent même d’avant, de l’époque du lycée et des devoirs d'expression écrite. Plus de 440 écrits : poèmes, proses, citations… arrachés au virtuel pour être couchés sur le papier.

"Poète,
que tu sois d'ombre ou de lumière,
garde-toi bien de proser n'importe où.
Assure-toi de ne jamais laisser traîner tes vers
là où le monde s'en contrefout."

 

D'où ça vient

Instagram, Facebook, Wattpad, Twitter/X/peu importe le nom ça reste de la merde, TikTok et compagnie… Tant de réseaux sociaux dont le fonctionnement est souvent (toujours ?) douteux. Leur objectif principal est de vendre notre attention aux annonceurs et aux marques. Ils utilisent des techniques comme le défilement infini, les notifications, les algorithmes pour nous captiver et nous garder connecté le plus longtemps possible. Si vous passez 30 secondes à regarder un chat jouer avec la queue d’un chien, vous serez inondé de vidéos similaires et de publicités pour des croquettes. Le concept est simple : si vous consommez de l’inutile, vous aurez de l’inutile, en abondance…

Cependant, les réseaux sociaux sont aujourd’hui indispensables pour beaucoup d’entre nous, d’autant plus si l’on est créateur. Quelles autres options avons-nous pour atteindre un public, présenter notre art au plus grand nombre sans disposer de moyens particuliers ? C’est pourquoi, en juin 2020, j’ai créé un compte sous le nom d’Oren le conteur. J’y ai partagé mes mots, mes histoires… J’ai été confronté à la réalité des réseaux sociaux. Le contenu doit être consommé rapidement et procurer une satisfaction instantanée. Il faut être actif régulièrement et quotidiennement, interagir beaucoup pour être remarqué. Proposer du contenu pour être vu est un travail chronophage, surtout lorsqu’on souhaite publier un livre. Du temps en plus pour la promotion c’est du temps en moins pour la création. C’est pourquoi j’ai décidé de partager sur Instagram, entre autres, des poèmes, des histoires improvisées que j’allais intégrer dans mes livres, un peu comme des premiers jets. Instagram est devenu mon brouillon et mes abonnés, mes bêta-lecteurs. Tout ce qui a été partagé ainsi se retrouve à présent dans “#Pleurnicheries”.

« … Je suis le produit d'un rêve agonisant.
Une vieille épave où crève de vivre ce qui me reste d'enfant... »


Et ensuite ?

Dans « #Pleurnicheries », vous retrouverez presque tout ce que j’ai partagé sur les réseaux. Les one-shots, bien sûr, mais aussi quelques extraits des histoires nées de mes improvisations : ‘’L’homme sans mémoire’’, ‘’Le coffre d’ébène ‘’, ‘’Oren & Lyla’’… Même si toutes ces histoires n’ont pas encore été écrites, elles sont néanmoins nées sur ces réseaux. Elles avaient donc leur place dans ce livre. Une petite place en attendant leurs propres ouvrages. « #Pleurnicheries » est, à ce jour, mon recueil le plus conséquent. Il contient plus de 440 textes de tous genres, et déborde d’un éventail d’émotions allant de la tristesse à la joie, en passant par la colère, l’amour, l’espoir et le désespoir. Il n’est pas politiquement correct, il use et abuse du cynisme, de l’humour noir, du second degré. Il y a des ronces parmi les pâquerettes.

J’espère que ce livre vous plaira et vous emportera. Qu’il vous fera rire entre deux larmes. Que ce soit à la mer, dans les forêts, les villes et/ou les Mondes imaginaires…, que je parle d’amour, de colère, de passion, de tristesse…, aux côtés d’un poète ou d’un Chapelier… peu importe, je souhaite simplement que vous trouviez votre bonheur.  Merci à celles et ceux qui me suivront hors réseaux en offrant leur bibliothèque à ce livre.

La suite dépendra de vous, de l’accueil que vous lui réserverez. Moi, je continuerai d’écrire, quoi qu’il arrive. Mais mon avenir, mes projets, n’attendent que vous…

***

La nouvelle édition de "#Pleurnicheries - Poésies des réseaux" est parue le 21 juin 2024.

Le livre est disponible en version brochée sur Amazon au prix de 24€99.

Extraits disponibles sur Panodyssey :

Retours Lecteurs :

(Il n’y a pas encore de retours sur ce livre. Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à me faire parvenir votre avis et/ou à le publier sur Amazon afin que je puisse le partager. Merci)

lecture 64 lecturas
thumb comentario
3
reacción

Comentario (0)

Puedes hacer una donación a tus escritores independientes favoritos para apoyarlos

Seguir descubriendo el universo Poetry and Songs
The Last Sunrise
The Last Sunrise

Entièrement générée par IA générative avec Suno, aucune retouche. Prompt :"...

Franck Labat
1 min
De l'or
De l'or

  Tout le miel de l’orange Dans le vers de l’oubli Éclairé par les mots

Ahmed Laoufi
1 min
L'autoroute
L'autoroute

Nous sommes au XXIe siècle, la vie n’est plus un long fleuve tranquille depuis longtemps, ceci est ma version &...

Franck Labat
5 min
Points culminants
Points culminants

Encore des émeutes en France... incompréhensible ici à Toronto. D’une part des délinquants...

Franck Labat
4 min
Il était un slam dans l'Ouest
Il était un slam dans l'Ouest

En raison d’un fait divers quelconque, la communauté francophone de Toronto discutait des problèmes de v...

Franck Labat
3 min

donate Puedes apoyar a tus escritores favoritos

promo

Télécharge l'application mobile Panodyssey