facebook Klaatu est rrrevenuuu
Klaatu est rrrevenuuu

Klaatu est rrrevenuuu

CREATIVE ROOM

Lundi ? ... Ah !

Klaatu est rrrevenuuu

Contribuer

 

                                                 SÉQUENCE 1 - JOUR
                                                OUVERTURE/FONDU
                  EXTÉRIEUR - DANS UNE VALLÉE ENSOLEILLÉE

1 - PANORAMIQUE VERTICAL
     Un gigantesque vaisseau et une soucoupe sont stationnés au-dessus de deux villages proches :
    Garches-La Villette et Signy-Les-Écluses

2 -TRAVELLING ARRIÈRE
     Les habitants sont pratiquement tous dehors. Certains, chez eux, regardent par la fenêtre

 

                                               SÉQUENCE 2 - JOUR
                                                FONDU ENCHAÎNÉ
                            INTÉRIEUR APPARTEMENT IMMEUBLE

A l'étage, un homme frappe à une porte. Une femme vient lui ouvrir.
Ils discutent sur l'opportunité d'évaluer l'importance d'aller étudier, de visu, les engins extraterrestres.
La femme ne se sent pas concernée. La famille de l'homme vient se ranger militairement derrière lui.

L'homme :
- vraiment Mme Lapoummeroulie, vous ne voulez pas assister à l'événement du siècle ?
Mme Lapoummeroulie :
- vous n'avez pas vu « Independance Day» ou  «Mars Attack» ?

Bref silence

LA CAMÉRA S'APPROCHE jusqu'en TRèS GROS PLAN de l'un des fils de l’homme.
Un des fils de l'homme :
- et «Rencontre du Troisième Type» alors ?

Mme Lapoummeroulie le regarde sans expression, ce qui donne le signal du départ aux autres.

TRAVELLING AVANT - Mme Lapoummeroulie s'installe dans son divan et reprend la vision de son feuilleton "Mentalist".
On resonne à la porte.

CAMÉRA SUBJECTIVE - Mme Lapoummeroulie va ouvrir avec un gros soupir. Elle pense à un comeback des voisins.
Elle ouvre la porte.

MUSIQUE "COUP DE THÉÂTRE »

Un extraterrestre bleu marine avec des yeux comme des lunettes et une bouche en soucoupe, se tient sur le paillasson.

ZOOM SUR LUI

- Si-mOOOOOOne !

FONDU AU BLANC - la scène se répète avec la même exclamation :

- Si-mOOOOOOne !

Comme résignée, Simone fait entrer son visiteur.
CHAMP sur le visiteur qui observe autour de lui avec béatitude : 
- Ma foi, c'est plutôt bizarre !

CONTRE-CHAMP sur Simone : 
- Comment m'as-tu retrouvée Klaatu ?

Se lançant dans des explications entre galaxies et trous noirs, Klaatu s’agite de plus en plus au risque d’envoyer des bulles d’acide dans toutes les directions.
Il finit sur une satisfaction qu'il ne dissimule plus.

SCÈNE DIALOGUÉE SUR FOND DE CRIS DE PANIQUE À L’EXTÉRIEUR

Klaatu s'asseoit sur le divan et tapote la place à côté de lui :
- Il faut que l'on cause. D'abord, t'es-tu intégrée ? Ensuite on a besoin de toi.

Simone ne s'asseoit pas.

LA CAMÉRA S'APPROCHE DE Klaatu POUR LE FILMER DE HAUT (du point de vue de Simone).

Simone : avec un nom comme le mien, bien sûr que je suis intégrée ! Et non, je ne rentre pas avec toi ! J'ai un travail, une série télé chaque soir et des voisins envahissants.
Klaatu : mais Bafek est de retour ! Il veut le pouvoir - à nouveau ...
Simone : la politique ne m'intéresse plus.
Klaatu : C’est quoi un travail ?

Elle ne peut pas lui expliquer.
Cela revient à vouloir faire comprendre à un chat qu'il ne doit pas s'énerver en regardant voler les oiseaux.

Klaatu reprend, déjà oublieux :
- c’est un despote ! Il se la joue à fond ! Il veut, je cite - "Nous faire revenir à un mode de vie dans lequel la nature dépassera l'individu régi par une société qui n'a de motivation que notre avenir inter-galactique". Tu imagines ?

La CAMÉRA PIVOTE sur Simone dont le visage reflète son grand intérêt pour la question.

- Sur cette planète, ils ont encore quelques plantes auxquelles ils ont l'air de tenir. Ils préfèrent s’éclairer à la bougie dans des cabanes en paille et laver leur linge dans les cours d'eau : un retour aux sources, encore faudrait-il qu'elles ne soient pas polluées.

CONTRE-CHAMP sur Klaatu :
- Vous lavez votre linge et vous vous éclairez encore avec de la lumière ?

RETOUR CAMÉRA sur Simone :
- C’est vrai que tu n'as pas eu le temps de visiter.

Après réflexion Simone opte plutôt pour un discours dans lequel elle dépeint Klaatu en héros : Bafek est détrôné et l'écologie restreinte à une secte auto-destructrice.
Klaatu peu soucieux des détails, se relève, la serre dans ses bras et presque la larme à la lunette (sa race ne peut pleurer), se prépare au départ.

ZOOM AVANT sur Klaatu : 
- ça va faire drôle sans toi ! Bafek va se foutre de moi. Il avait prédit que tu ne reviendrais pas.
Simone :
- alors donne-lui ce message de ma part ; dis-lui que LA TERRE aujourd'hui, c'est MOLOK après son règne.

ZOOM ARRIÈRE sur leur éclat de rire.

 

 

Photo de Couverture et 1ère image son : Stephan Keller sur Pixabey
2ème image son : Jan Antonin Kolar sur Unsplash
Fichiers son : bibliothèque de GarageBand, application Apple

0
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Voyage
Le Soir 
Le Soir 

Le soir...Les âmes en prière se rendent visiteBelles âmes, beau soirTraversent le temps et les nuages...

Firouse, Apolline Boudjellal
1 min
En haut, au large
En haut, au large

Ce que j'aime avec la haute-montagne et la haute-mer, c'est que l'on ne peut pas tricher ! Nous devrions tous faire un séjour pr...

Sébastien Leforestier
1 min