facebook Vous êtes Monsieur ?
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Vous êtes Monsieur ?

Vous êtes Monsieur ?

Publié le 13 janv. 2021 Mis à jour le 13 janv. 2021
time 3 min
CREATIVE ROOM

Anecd'auteur

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Vous êtes Monsieur ?

L'histoire n'est pas de la première jeunesse soit, elle est de la fin des années 80 mais elle vaut le détour... Ce matin-là, j'avais confirmé ma réservation au sein d'un restaurant Troyens renommé pour la qualité de ses prestations culinaires. La jeune fille sympathique qui me répondit au téléphone me confirma qu'un couvert était bien réservé pour le soir 20 heures sous le nom de Zimmermann.

Je ne vais pas vous cacher que mon impatience grandissait heure par heure. Arnaud, mon collègue de travail, m'avait conseillé cette table qui selon lui était l'une des meilleures de la région. Je me souviens avec quelle émotion je franchis les portes majestueuses de cet établissement. Le maître d'hôtel très bien habillé me demanda si j'avais bien réservé car le restaurant était complet. Je répondis par l'affirmative à sa question :

- Vous êtes Monsieur ?

- Je suis Monsieur Zimmermann et j'ai bien réservé un couvert pour dîner.

Le maître d'hôtel me scanna de toute ma hauteur et me demanda de confirmer mon identité :

- Vous êtes ... bien Monsieur Zimmermann ?

Cette question doublée avec un instant de silence m'inocula immédiatement un doute certain. Je pensais que la précédente personne qui possédait le même nom que moi avait dû quitter ce chic restaurant sans régler la note. Je dus, en désespoir de cause, confirmer et affronter cette situation avec un stress non dissimulé. Je fixais droit dans les yeux le maître d'hôtel et lui confirma mon identité. Et à cet instant-là, commença alors pour moi une soirée mémorable. Le maître d'hôtel planta sa banderille :

- Si vous êtes Robert Zimmermann, cette soirée sera à marquer d'une pierre blanche pour vous.

Je lui indiquai que mon premier prénom était Alain mais mes parents m'en avaient donné un second et, c'était bien Robert. Pour lever un éventuel doute, je présentai ma carte d'identité à mon interlocuteur. Il me précisa cette information de tout premier ordre :

- Robert Zimmermann, vous êtes mon invité ! Votre repas et votre boisson seront offerts.

Effectivement, il me dirigea vers une table calme située en retrait de cette sublime salle. Le maître d'hôtel me proposa l’apéritif de mon choix. Je choisis sans hésiter ma boisson préférée c'est-à-dire du Champagne. Le maître d'hôtel me proposa la meilleure bouteille de sa cave, un KRUG pour les connaisseurs. Puis il m'indiqua avec un plaisir non dissimulé :

- Monsieur Zimmermann, vous avez le choix, soit un plat indiqué sur notre carte soit un autre plat que notre cuisinier, un MOF (Meilleur Ouvrier de France) se fera un plaisir de vous cuisiner.

Je restais bouche bée, c'était la première de ma vie qu'au sein d'un restaurant, le client pouvait choisir un plat non présent sur la carte. Je profite de cette tribune pour dire que je trouve inadmissible qu'un serveur vous laisse choisir un plat pour vous annoncer que votre choix ne peut pas en définitive être assouvi. 

Cela ne vous énerve pas ?

Mon choix s'arrêtait donc sur le menu-dégustation qui me semblait largement à la hauteur de mes attentes. L'ensemble du menu a été arrosé par un grand cru Beaujolais dont je tais le nom pour ne pas vous rendre jaloux. A la fin de cet excellent repas, nous avons engagé la discussion. Le maître d'hôtel me confirma être un admirateur sans faille de mon célèbre homonyme, un très grand chanteur américain : Bob Dylan. Mon interlocuteur m'indiqua avoir parcouru l'Europe entière pour assister aux concerts de sa star.

Il me fit une confidence :

- Ce soir, au retour à mon domicile lorsque je vais dire à ma femme que j'ai servi Robert Zimmermann, notre star favorite...

Pour conclure, je tiens à vous signaler que ce type d'anecdote autour de mon nom de famille ne s'est jamais représenté. A mon grand dam !

2
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
2
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
La solitude
La solitude

Le crepuscule a atteint mon coeurbien enfoui en moi, il me transmet sa forme literraire.Le déclin, la fin , la disparition, u...

Gaëtan Martin
1 min
La symphony des rêves
La symphony des rêves

La symphonie des rêvesChapitre 1 : Le réveilBip, bip, ...Le début d'une dure journée de labeur. Ce...

Gaëtan Martin
246 min
QUE SAIS TU DE LA PAIX?
QUE SAIS TU DE LA PAIX?

Homme de partout, Homme de nulle part, Que sais tu de tes droits? Que sais tu de la paix? Tu forces tes frère...

Dimitri Brice Molaha Fokam
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur