cv

Comment la France réfléchit-elle ses politiques à long terme ?

Share

Créé en 2013, France Stratégie est un organisme dont on entend peu parler. Avec pour but d'orienter les politiques à long terme, elle a un rôle consultatif.

 

Évaluer, Anticiper, Débattre, Proposer : voici le slogan de France Stratégie, le commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP). Derrière ce nom complexe se cache une institution rattachée au Premier ministre. Elle a pour objectif de concourir à la détermination des grandes orientations pour l’avenir de la nation. Sa mission est de conseiller le gouvernement et les assemblées sur les objectifs à moyen et long terme du développement économique, social, culturel et environnemental. Il est nécessaire de penser ces questions à long terme car les conséquences des décisions prises aujourd’hui affecteront nos conditions de vies futures.

 

 

Dans le cadre d’un travail sur les rejets en CO2 dus aux transports, le CGSP nous livre ses conclusions : «Maintenant que l’Europe dispose d’un vrai plan environnemental, elle doit impérativement mettre en place un plan industriel lui assurant à moyen terme son autonomie dans la fabrication des voitures à faibles émissions et de leurs batteries. Un plan qui passe aussi par des efforts de recherche pour développer des batteries ‘sans cobalt’, ressource limitée dont le raffinage est contrôlé à 80 % par la Chine et la fin programmée en 2025».

 

On comprend que la vision à long terme amène alors plusieurs réflexions intéressantes. En effet les batteries des voitures électriques sont faites en partie de matériaux rares. Il faut aussi pour que cette transition se passe au mieux limiter les transports de marchandises, relocaliser la production et limiter la pollution due à cette dernière. À travers leur rapport on en apprend plus sur la nécessité de reprendre une indépendance industrielle vis à vis de certains pays. Il faudra aussi produire une énergie propre sans quoi le gain environnemental d’une mobilité individuelle électrique sera nul.    

 

Pour mener ces recherches, France Stratégie réunit une bonne centaine de personnes. Ce sont pour l’essentiel des économistes, des hauts fonctionnaires et des experts issus de différents domaines. En essayant d’allier les considérations économiques, sociales et environnementales, ils sont une force de propositions non négligeable. Au cours des dernières années, ils ont rendu des projets concernant l’impact environnemental du numérique ainsi que des mesures pour limiter l’obsolescence programmée des appareils électroniques. Mais certaines de leurs idées font débats.

 

Une note d’analyse (N° 62) intitulée : « Comment assurer la résorption des dettes publiques en zone euro » publiée en Octobre 2017 a provoqué une levé de bouclier. «Il est fort probable que l’économie française se porterait mieux sans ses propositions», écrivait l’IREF (Institut de Recherches Économiques et Fiscales). De son côté Libération titrait : «Matignon recale un rapport ‘farfelu’ de France Stratégie».

 

Mais quelque soit le crédit que vous apportez aux  solutions proposées par cet organisme, il faut avoir conscience que les changements nécessaires à nos sociétés ne viendront que par une pensée à long terme.