cv

Interstellar, quand la cinématographie rejoint la science.

Share

 

Aussi incroyable que cela puisse paraître, plusieurs scientifiques ont démontré la véracité des faits sur le voyage dans les trous de vers, appelés "wormhole" en anglais. 

 

Un voyage dans le temps et dans l’espace

Pour arriver dans les planètes où ont été envoyées les sondes, nos héros ont utilisé un trou de ver. Le concept est expliqué d’une manière extrêmement simple par l’un des scientifiques. Il utilise pour cela une feuille de papier. Il trace deux points et demande à notre héros la distance la plus petite entre ces deux points. Naturellement, notre héros répond qu’il s’agit d’un segment. Erreur ? En pliant la feuille en deux pour faire coïncider les deux points, le scientifique montre, à l’aide d’un stylo transperçant la feuille, qu’il est possible de rejoindre les deux points instantanément grâce à une distance nulle. C'est le principe du trou de vers. 

 

Le principe de la relativité générale

Le temps s’écoule différemment selon l’endroit où nous nous trouvons. Plus la gravité est élevée, plus le temps s’écoule lentement. Lorsque nos aventuriers se retrouvent sur une immense planète exclusivement composée d’eau, ils apprennent que le temps s’y écoule différemment. Une heure sur cette planète équivaut à sept années sur Terre. Nos héros passeront plus de temps que prévu sur cette planète. L’astronaute qui a attendu sur le vaisseau a veille de 27 ans, alors qu’ils n’ont passé que quelques heures sur cette planète. 

 

Un voyage dans le temps physique

Nous entrons davantage dans la science-fiction ici. La quatrième dimension est le temps. La cinquième est une dimension où le temps est physique. Par exemple, gravir une montagne serait remonter dans le temps, alors que la descendre nous propulserait vers le futur. Lorsque notre héros est propulsé dans un espace où le temps est physique, il est capable d’accéder à toutes les réalités possibles donnant sur la chambre de sa fille. 

 

L’amour et la gravité, les deux éléments qui ne souffrent pas des ravages du temps

Notre héros parvient à communiquer à sa fille plusieurs années en arrière grâce à la gravité. Il fait tomber les livres de l’étagère, fait tomber de la poussière, envoie des messages codés, modifie le tic-tac de la montre pour écrire en morse… Il est son propre fantôme dans une réalité parallèle, dans le futur. Il incite son ancien lui à rester auprès de sa famille, mais ce sans succès…

 

Enfin, un voyage plaisant pour les oreilles et les yeux

Interstellar est magnifique d’un point de vue visuel et auditif. Hans Zimmer a composé la musique sans regarder une seule image du film, et les scènes sont toutes plus belles les unes que les autres. Le passage dans le trou de vers, l’arrivé près du trou noir, les décors des différentes planètes, les scènes dans l’espace font dans ce film non seulement un chef d’oeuvre, mais aussi un véritable voyage interstellaire.